P1030867 

 Ce point géodésique indique que je suis arrivée au centre de notre continent eurasien je me trouve au point qui sépare l’Europe de l’Asie. Je ne peux pas retenir mon émotion, il est là devant moi le cœur de ce continent qui me passionne, à Ekaterinbourg.

 

 

 

P1030894

         Et comme un fait exprès, Dolly mon amie rencontrée à l’Alliance Française qui me racontera sa ville comme je ne pourrai jamais le faire, m’accompagne à la poste centrale et là merveille des merveilles nous nous sentons uniques d’ailleurs c’est écrit sur ce miroir. Je ne résiste pas à me prendre en photo. Ceux qui me connaissent, savent qu’il s’agit là moins de prétention que de continuer à réaffirmer que nous sommes tous uniques et pour cette raison nous sommes tous une richesse pour l’autre.

 

 

 Comme vous devez le savoir aujourd’hui, l’exposition mondiale se tiendra à DUBAI que nous félicitons. Pour ceux et celles qui souhaiteraient mieux connaître quel était le projet de Ekaterinbourg nous vous suggérons de suivre ce lien en cliquant sur le logo.hera-logo-ekaterinburg

 

Le 26 mars 2013 j’arrive à Ekaterinbourg appelée encore par ses habitants YEK. Il est 12:34 heure locale. Ce n’est pas l’heure inscrite sur mon billet de train, mais c’est normal c’est l’heure de Moscou! Comptez GMT +6 heures….

 -10°C, Tout le monde attend le printemps, Julie me dira nous n’avons pas rendez-vous le 29 mars mais le  60 février. C’est ça l’humour Russe!

J’arrive à l’hôtel, charmant petit hôtel en plein cœur de la ville. De ma chambre je me promets l’ascension de ce building, pour découvrir la ville du dernier tsar Nicolas II.

P1030322

Je ne peux pas imaginer que cette ville fût l’une des villes fermées de Russie pendant l’époque de l’URSS. Cliquez sur la photo vue du ciel pour visionner le film diaporama où vous découvrirez avec mes yeux cette magnifique ville, sur un air de jazz russe.

P1030929

Le sujet de mon voyage je le rappelle, « La femme et l’eau ».

Pour l’eau nous sommes servis à Ekaterinbourg beaucoup de lacs tout au tour de la ville, la rivière Isset qui traverse la ville calme et lente donc gelée en surface à cette époque mais rien qu’en surface car tout d’un coup tout s’accélère au passage du pont central. Elle n’est pas contente d’avoir été réveillée elle rugit dans un fracas terrible, pour reprendre paisiblement sa course et roule au rythme des amoureux qui longent ses rives couvertes d’un tapis épais de neige. Si épais d’ailleurs que ces amoureux là ne peuvent pas comme ceux de Paris s’assoir sur les banc publics, bancs publics comme nous le chantait le poète, G. Brassens.

P1030688       P1030690 (2)

Que d’eau! Que d’eau! Monsieur Mac Mahon.

A quelques kilomètres de Ekaterinbourg (Voyage en bus) le lac Shartash, nous traversons une forêt peuplée de géants,

P1030770  P1030771

Cette immense forêt traversée par la ligne du transsibérien, celle qui a conduit les révolutionnaires jusqu’au cœur de l’Oural, souvenez vous de ce film magnifique « Le docteur Jivago. Imaginez sur ce rocher l’orateur soulevant la foule par son charisme.

P1030775  site1 

P1030857

 

  Ce révolutionnaire s’appelait Svirlov, un ami de Lénine. Il sera atteint comme la plupart des révolutionnaires de cette terrible maladie dite du « Culte de la personnalité ». Il débaptisera Ekaterinbourg pour que cette ville porte son nom. Quelle drôle d’idée! Quelle énergie dépensée inutilement puisque aujourd’hui Yek est de retour!

 

 

 

Enfin le lac, un géant, qui reçoit régulièrement par tous les temps les baigneurs, en voilà les traces…

 P1030796P1030806P1030798

L’eau il ne faut pas en parler, l’eau purifie, elle lave de tout c’est une évidence, il y a de l’eau en Russie alors à quoi bon en parler.

A 17:00 je parlerai de l’eau avec mes amis de l’alliance française. De l’eau de France, de nos belles entreprises françaises spécialistes de la distribution et du traitement de l’eau. Je finirai par dire que nous lavons nos voitures avec de l’eau potable, et nous faisons pipi dans de l’eau potable. Un petit garçon de 7 ans qui parle le français comme le russe avec son intelligence me dit « Nous ne sommes pas envieux, vous avez de la chance, nous aimerions nous aussi boire de l’eau potable à notre robinet, si ça existe! » J’avais l’impression de venir d’une autre planète.

L’eau il faut en parler, l’eau ce n’est pas si évident! Je rentre à l’hôtel et …..

P1030720 (3) 

 

  Il y a des photos qui en disent plus long que les écrits….

 

 

 

Il fait nuit maintenant je jette un dernier regard à la ville sur le toit de l’immeuble d’en face je lis: Ekaterinbourg 11 rem, St Petersbourg 15 rem…

Comme un clin d’œil avant de m’endormir, avant le rendez-vous de demain.

Nadjesda     

 

 

       Une femme de Ekaterinbourg va avoir le plus grand des courages elle va me parler de son eau et du cadeau que la Russie pourrait faire à l’ensemble de l’humanité! pour cela il vous faut suivre ce lien