La COP21,

Tout le monde sait aujourd’hui que l’effet de serre qui climatise naturellement la planète (Sans lui pas de vie sur Terre) s’est emballé, que le CO2 déversé depuis 150 ans dans l’atmosphère est en partie responsable.

Contrairement à ce que nous croyons, notre époque n’est pas la première à réfléchir sur les conséquences climatiques de l’activité humaine.

A l’époque de Gilgamesh (Il y a 4700 ans) un récit constate que la déforestation, a pu entrainer l’aridification de la Mésopotamie (Région située entre le Tigre et l’Euphrate, Irak actuel). Il y a au moins 5000 ans, en Chine on utilisait le soc en agriculture, en Asie on trouve des traces de correspondances, les peuples se sédentarisent, il y a 4700 ans la Chine développe les premières techniques de tissage de la soie, les premiers objets de bronze, etc… Nous savons aussi que le commerce existait déjà sur la route de la soie. L’homme, animal intelligent, a su grâce à plusieurs innovations, vivre, construire, dans les zones arides.

Il y a 2370 ans, Théophraste d’Erèse disciple de Platon savait que l’homme est capable de modifier artificiellement les températures d’un milieu naturel. (Il explique que le drainage d’un lac en Thessalie, Grèce, a provoqué un refroidissement des températures, et les gelées qui sévissaient depuis ces travaux ont ravagé les vignes et les oliviers….). La Grèce, avec ses philosophes, mathématiciens, physiciens, est le berceau de notre civilisation. Mais sans la route de la soie et l’Islam des lumières, il y a 1400 ans, beaucoup d’innovations grecques seraient restées théoriques, et n’auraient pas servi notre humanité.

Entre 1000 et 800 ans la révolution industrielle du Moyen-âge, une période des plus fécondes en innovations,  ne s’inquiète pas des effets néfastes que peuvent avoir certaines pratiques anthropiques sur le climat et sur l’environnement.

Avec la découverte du nouveau monde et sa colonisation, il y a seulement 500 ans, à la question « Pourquoi fait-il plus froid à Québec qu’à la Rochelle (même latitude)? » Réponse des savants de l’époque: « Déforestation, déforestation, déforestation ». Sous-entendant, aux « Sauvages d’Amérique du Nord » un climat terrible, et aux « Européens Civilisés » qui ont su maîtriser la forêt, un climat modéré. Relisez Buffon sur les bienfaits de l’exploitation forestière et agricole.

Il y a 200 ans, l’aristocratie qui ne gère plus les forêts reprochera aux paysans les anomalies météorologiques. S’il est constaté des changements (Canicule, variations subites des saisons, hivers rigoureux, ouragans, inondations extraordinaires) l’idée que l’activité de l’homme en serait responsable ne fait pas l’unanimité.

Il y a 150 ans la nouvelle révolution industrielle fera dire aux scientifiques que le climat fluctue pour des raisons naturelles.

Aujourd’hui après son adoption par la Conférence des Parties le 12 décembre 2015, l’accord de Paris sera déposé aux Nations Unies à New York et ouvert le 22 avril 2016, Journée de la Terre-Mère, pour une durée d’un an afin d’être signé.
L’accord entrera en vigueur après que 55 pays comptant pour au moins 55% des émissions mondiales auront déposé leurs instruments de ratification.

Pour consulter L’accord

Pour le Décryptage-de-laccord