Pour ou contre le nucléaire, la question ne se pose plus.

            L’humanité n’est pas prête à vivre avec un confort électrique moindre, donc l’énergie nucléaire est pour le moment incontournable… Même si elle est déjà insuffisante voyez l’article dans le monde du 19 Novembre 2013 qui nous annonce un black out pour le 8 Février 2016.

            Donc nos centrales nous sont indispensables, et comme toute énergie elles ont leur danger, le plus terrible l’accident.

            Si en France nous sommes très au fait de tous les risques, et si  nos ingénieurs y travaillent très sérieusement. Nous ne pouvons ignorer l’accident ce serait pure folie. Nous savons que le concept même d’accident, sous-entend l’imprévisible. Alors en adulte et au nom du sacro-saint principe de précaution … attendons-nous à un accident.

            A quoi bon avoir peur, à quoi bon ignorer, à quoi bon exclure les concernés autrement dit nous ….. les futures victimes.  (L’omerta se justifierait-elle pour maintenir la paix civile,… et les pauvres chéris ont peut-être assez d’angoisse avec la crise économique).

            Je suis pour ma part convaincue qu’il faut voir le problème en face, et s’y préparer. Avec les accidents depuis Tchernobyl, nous n’avions pas assez de recul parce que nous ignorions Ozersk. Depuis 1957 nous avons deux générations, nous avons des sujets d’études. Nadjesda offre un merveilleux cadeau à notre humanité.

               Dans un programme de recherche: Il s’agirait de s’interroger sur comment:

               * Promouvoir le processus de protection de l’environnement et de l’éducation écologique.

              * Etablir le droit des citoyens à un environnement sain, le droit à l’information authentique, (se baigner, boire l’eau, ne pas cacher le lien de cause à effet)

              * Etablir les droits fondamentaux des citoyens qui ont souffert de violations écologiques

 Nous pouvons vivre après un accident, mais pour cela il faut étudier le cas de Ozërsk : Pourquoi y a-t-il là-bas encore autant de ravages Pourquoi? A cause de l’omerta et de l’eau.

  

  • Faut-il maintenir l’OMERTA. Ou doit-on en adulte faire évoluer notre langage ?
  • Accident nucléaire et responsabilité du producteur, responsabilité de l’usager ou du client….
  • L’eau est elle un solvant ?
  • Les liquidateurs population de condamnés, ou à prendre en charge ?
  • La descendance des personnes contaminées.
  • Le traitement des déchets, des sols, …
  • Le devenir économique des zones contaminées
  • Comment vivre au quotidien dans une zone qui peut s’étendre sur …..          

S’il fallait une preuve de l’amitié du lien fort qui peut relier deux femmes autour de l’eau, la voilà en photos lors de la visite de Nadjesda à Orléans.

P1100539  P1100509

Le 6 Novembre Nadjesda et moi nous avons rencontré M. ERTUR, pour lui demander son aide dans l’organisation de cette tournée dans les facultés de droit de notre région centre si bien équipée, non seulement il accepte de m’aider mais il nous confirme que la MIST, la maison interdisciplinaire des sciences et des techniques qui verrait le jour en 2014 pourrait se saisir de ce sujet de recherche.

En effet l’approche que je défends fait intervenir autant les sciences dures que les sciences humaines, et ce jusqu’à la linguistique….. Peut-être un nouveau langage à venir.

 La semaine précédente un pur hasard j’évoque cette idée lors de l’une de mes conférences, peut-être parce que j’ai toujours exprimé mes angoisse elles sont moins lourdes à porter. Et ho! Merveille de l’instant! Une femme me dit “Mon neveu est le PDG de Dampierre voulez vous que je lui en parle?” “Mais oui bien entendu, si nous commençons ce travail il faut que les principaux intéressés soient avec nous, je pensais aux centrales mais aussi à la distribution de l’eau.

 Et voilà, hier soir, je boucle l’exposé de la conférence du 6 Décembre, et je reçois un mail qui me confirme que le neveu est super hyper intéressé qu’il souhaite me rencontrer.

C’est un travail aujourd’hui pour Monsieur Ertur et moi même, j’y associe le Directeur de l’usine de Dampierre et autant d’autres que vous verriez utile à notre projet qui présente un  intérêt indéniable pour notre humanité, notre région, notre ville d’Orléans.

 Nadjesda a formulé un second vœu :          

Et pour finir elle demande qu’une usine de bouteille d’eau vienne livrer de l’eau dans la zone. Ca je vais m’en charger car comme par miracle dans la ville étape suivante au programme surprise la visite d’une usine d’eau. Et comme un miracle ne vient jamais seul les deux sociétés française qui m’avaient accordées plus que les autres leur attention se trouvent être des entreprise de bouteille d’eau.

Affaire à suivre…..

 Ceci dit je dois aussi vous dire un petit mot sur l’autre programme: Ici on parle en Français de la France et de la Russie. Lors de goûter nous pensions réunir en France, et à Yek des étudiants Franco Russe qui échangeraient par Skype en LIVE sur leur ville respective. Si cette expérience est un succès nous le ferons avec toutes les AF que j’ai rencontrées et nous étendrons l’initiative au niveau français. Mais voilà ce sera né, où ça??????       à Orléans.