En 2016, je parcours seule 31 058 Km sur la route de la soie de France jusqu’en Chine avec la ferme intention de découvrir la clé de l’innovation.

La route de la soie est la route des innovations qui ont fondé notre civilisation.

Le climat change nous devons changer avec lui.

Le modèle des premiers innovateurs m’ont inspiré l’idée du premier concours international de l’éco-innovation sur la route de la soie.

Mon innovation peut intéresser au-delà des frontières et je ne le sais pas.

Au concours je participe et je la fais connaître.

Mon invention peut servir les autres, et les autres peuvent collaborer à l’améliorer.

En notant mon innovation au concours le candidat étranger me fera savoir son intérêt.

Un lien se créé au delà des frontières.

Je présente mon innovation toujours aux mêmes, dans des salons professionnels, dans des clusters prédéfinis.

Avec le concours je décloisonne mon espace, je l’élargis, j’ouvre mon horizon.

(Si un tisserand n’avait jamais rencontré un homme du bâtiment et des travaux publics, de l’automobile, de l’aéronautique, de la médecine, jamais les textiles ne seraient devenus techniques et aujourd’hui intelligents.)