En Lettonie, en Russie, en Mongolie, et en Chine elles sont belles, courageuses, fortes, déterminées…

Déroulez la page…

La Lettonie: Même leurs statuts ont une âme  

 

 

 

 

Des femmes d’exception, de générosité, de conviction, de forces, d’amour pour leur terre, pour leur région le Kurzeme, pour leur pain, leur cuisine, leur tissu, leur costume et finalement pour l’autre.

Derrière les photos une vidéo…

hera-mara-2 « La tradition ne s’impose pas elle se vit, se transmet. Nous vivons grâce à nos racines comme nos arbres. Il ne s’agit pas de nostalgie, mais de perpétuer les richesses de notre histoire, de notre patrimoine culturel. Nous ne voulons pas perdre, effacer ce que nous sommes. Nous sommes fières de ce que nous sommes, nous n’envions personne parce que nous savons qui nous sommes.

Au bord de la rivière Kaulinas upe, upe=Rivière, Kaulinas de Kauli=Os en référence à la guerre contre la Suède; les suiti sievas chantent les daïnas en hommage au fleuve. Cette rivière se trouve dans la vallée des fleurs, ZIEDULEJA. Ce nom ZIEDULEJA se décompose, Lejas= Vallée, ZIEDU= Fleures; mais à l’origine la vallée s’appelait ZIDULEJA, la vallée des juifs pendus, ZIDU=Juifs… Mais c’est une autre histoire.

Une interview les Suiti à Alsunga le 09 mars 2013 se confient: Partie 1

partie 2

Quelques textes de DAÏNAS pour l’eau: 

 

En Russie, à St Petersburg cliquez sur la photo pour le diaporama ou cliquez là pour sa voix

hera-irina-solovyanova

 Irina Solovyanova, Field-leader of Spitsbergen expedition of « Arctic and Antarctic Research Institute » St-Petersburg.

 Irina se rend 2 fois par an à la station météo de Spitsbergen pour étudier la fonte des glaciers, le climat. Elle nous a rapporté des photos que vous découvrez en cliquant sur sa photo.

 Selon ses observations, les glaciers fondent lentement, elle a enregistré l’été dernier des temperatures de l’eau supérieures à 6°C soit +2°C par rapport à la normal. Mais selon Irina c’est le juste cycle de la Terre et cela n’a rien à voir avec les gaz à effet de serre.  

 Depuis deux ans elle a pu noter un refroidissement du climat mais pouvons nous pour autant parler de refroidissement de notre planète ou encore de stabilization du processus de réchauffement? Les statistiques ne sont pas encore suffisantes pour tirer des conclusions.

 

En Russie, à Moscou dans la région de Vladimir, un village: Makhra

hera-iulia-ludmillaLe hasard a mis sur ma route Ludmilla. Elle connaissait Iulia. Iulia est morte le 7 mars, la veille de mon départ. Ludmilla m’offre la photo du dernier anniversaire de Iulia. En cliquant sur cette photo vous verrez le film « Iulia et la source sacrée ». 

 

 

sera le titre d’un coffret carnet de voyage, dans lequel un DVD de 90 mn accompagnera un livret.

Vous y trouverez le récit du voyage, les rencontres avec des femmes et des hommes autour de notre thème centrale, l’eau. Nous soulignerons à chaque étape l’originalité du regard et les particularités propres de chaque peuple et de chaque communautée. L’imprévu, les surprises que nous réserve ce voyage seront aussi rapportés.

Le synopsis

 Un film d’auteur documentaire de 90 min.

Un ensemble de témoignages qui mettront à l’épreuve de la réalité nos apriori.

De la Loire à la rivière des perles,

en passant par la Perle de Sibérie,

au cœur de l’humain…

Avec le partenariat des hera-editions-de-la-martiniere

 

Un voyage au fil de l’eau, à la rencontre de  femmes qui par leurs particularités ont construit un lien original encore inexploré, avec l’eau…

« A la découverte des liens cachés entre la femme et l’eau »

Adam Smith a dit: « Il n’y a rien de plus utile que l’eau » avait-il imaginé?

L’eau, comme outil pédagogique;

                                  A Alsunga rencontre des suiti sievas

                                  La voix au service de l’eau

L’eau, pour donner du sens à la vie;

                                  A Alexandrov rencontre des cosaques

                                  Une découverte au hasard pour un prgramme d’avenir 

L’eau comme moyen de mesure;

                                  A Irkoutsk rencontre de l’institut de recherche biologique

                                  L’histoire de notre planète, l’avenir de notre planète par Baïkal

L’eau pour créer un lien social;

                                  A Oulan Bator la rencontre de la CNF

                                  Pourquoi avoir choisi l’eau pour re socialiser les enfants? 

L’eau comme conducteur de pensées nouvelles;               

                                  A Pékin la rencontre avec l’ACWF

                                  L’histoire de l’ACWF

                                  Montargis et M. Dumond

                                  Interview de Madame la Présidente Chen ZHILI

 

Joindre l’Orient pour partager l’eau des perles… 

Khristine part moins pour trouver que pour rompre avec les préjugés… Le Letton, le Russe, le Mongole, et le Chinois raconteront l’histoire de leur eau.

Notre réflexion au fil de leur eau sera moins pour confondre les eaux des perles que pour les harmoniser.